Actualités

 
En librairie le 19 avril :
 
 

C4 : Se pourrait-il que la modernité artistique ne soit pas la rupture que l'on prétend? Qu'au-delà des bouleversements successifs de l'histoire de l'art, il y ait une continuité archéologique entre les empreintes de main de l'art pariétal et les expérimentations artistiques contemporaines? Nous n'en savons malheureusement pas grand-chose, sinon qu'aujourd'hui comme il y a 35 000 ans, les artistes se posent des questions. Ce livre en donne à voir quelques-unes; il met en scène des gestes, des attitudes, des discours, par lesquels les artistes affrontent les affres de cette vocation problématique. Il s'intéresse à la candeur et à la mauvaise foi de ces milliers de petits maîtres sensibles et téméraires. Il est enfin le fruit d'un émerveillement que l'on espère contagieux : en dépit de toutes les récupérations, et malgré la misère économique qui les pousse à vivre en marge d'un système qui ne les reconnaît jamais vraiment, il y a encore et toujours des artistes – ces bricoleurs bavards, jamais aussi nécessaires que lorsqu'ils sont parfaitement inutiles.

Présentation sur le site du Quartanier

Extrait en PDF

–› Dans Le Devoir

 
Lancement au Port de tête le 27 avril 2017
Lancement au Port de tête le 27 avril 2017

 
Couverture du numéro 316 de la revue Liberté (été 2017)
 

 

 
Dessin paru dans le dernier numéro (315, printemps 2017) de la revue Liberté
 
 

 
 
Série de dessins pour le prologue graphique du livre d'Alain Deneault Politiques de l'Etrême centre (Lux Éditeur)
 
 

 
Article dans le n°314 de la Revue Liberté (Hiver 2017)